Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Le Chef des Jésuites n’a pas nié l’existence du diable

Spokesman for Jesuit chief: Devil remarks must be read in context

Un porte-parole du supérieur général jésuite a déclaré que ses propos sur le diable doivent être lus dans leur contexte.

Le supérieur général, le père Arturo Sosa Abascal, a déclaré la semaine dernière à El Mundo :

« Nous avons créé des figures symboliques telles que le diable pour exprimer le mal. »

Un porte-parole du père Sosa a déclaré au Catholic Herald que l’expression «nous avons créé» ne doit pas être prise hors contexte.

« Je pense qu’il n’est pas juste d’isoler des phrases particulières de la totalité de la réponse à la question du mal. »

Le porte-parole a déclaré :

«Le père Sosa a été invité à commenter la question du mal. Dans sa réponse, le mal fait partie du mystère de la liberté. Il a noté que si l’être humain est libre, cela signifie qu’il peut faire le bien ou le mal ; sinon, il ne serait pas libre. Le langage humain utilise des symboles et des images. Dieu est amour. Dire que Dieu symbolise l’amour, ce n’est pas nier l’existence de Dieu. Le diable est mauvais. De même, dire que le diable symbolise le mal, ce n’est pas nier l’existence du diable. »

Le porte-parole a poursuivi :

«Comme tous les catholiques, le père Sosa professe et enseigne ce que l’Église professe et enseigne. Il ne détient pas un ensemble de croyances distinct de ce qui est contenu dans la doctrine de l’Église catholique. »

On a ensuite demandé au porte-parole si le père Sosa croyait que le diable était un individu doté d’une âme, d’un intellect et d’un libre arbitre. Il a répondu :

«Comme je l’ai dit hier dans ma réponse, le Père Général Arturo Sosa croit et enseigne ce que l’Église croit et enseigne. Il ne détient pas un autre ensemble de croyances en dehors de ce qui est contenu dans la doctrine de l’Église catholique. »

L’archevêque Charles Chaput de Philadelphie a écrit [en anglais] plus tôt cette semaine que le diable était plus qu’un « symbole de l’obscurité dans nos propres cœurs », et que cela a été oublié par « certains de nos propres dirigeants catholiques qui devraient mieux le savoir ».

_______________________

Source : Article en anglais : « Spokesman for Jesuit chief: Devil remarks must be read in context« .

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :