Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Lettre du Cardinal Schönberg à Copernic, 1er Novembre 1536

Nicholas Schönberg, le cardinal de Capoue,

à Nicolas Copernic , salutations.

Comme tout le monde maintenant me parle, depuis quelques années, de tes mérites, j’ai commencé. à examiner attentivement tes pensées et je me range à côté des hommes de notre pays auprès desquels tu jouis d’une si haute renommée. Je me suis aperçu que non seulement tu scrutais d’une manière supérieure les travaux des anciens mathématiciens, mais que tu as trouvé une nouvelle interprétation du mécanisme céleste ; tu annonces le mouvement de la Terre et l’immobilité du Soleil qui occupe le centre de l’univers. La Lune, placée entre Mars et Vénus dans l’espace d’une année accomplit sa révolution autour du Soleil. Je viens aussi d’apprendre que tu as élaboré des commentaires qui donnent la raison de cette astronomie nouvelle et que tu as formé des tables dans lesquelles les mouvements des étoiles sont calculés, avec l’admiration de tous ceux qui les ont examinés. Voilà pourquoi je te prie, homme illustre, de m’envoyer ces commentaires, ces tables, ainsi que tout ce qui a rapport à ce travail. J’ai chargé Théodore de Reden d’en prendre les copies à mes frais et de me les expédier. Si tu satisfais à ma demande, entends-toi avec cet homme qui désire vivement prendre le plus tôt possible connaissance d’un ouvrage d’un si grand mérite.

Rome, 1 Novembre 1536


Source: Flammarion, C. (1872). Vie de Copernic et histoire de la découverte du système du monde. Didier. pp.124 – 125

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :